• 6828 visits
  • 252 articles
  • 8034 hearts
  • 1412 comments

une présentation et quelques explications s'imposent 09/06/2015

tout d'abord, je tenais à préciser que je quitte mon ancien blog 
 


Blog de souffrance-perdition
souffrance-perdition.skyrock.com


je suis une jeune femme de 21 ans qui commence tout juste à se sortir de très longues années d'enfer, de souffrance, d'autodestruction, de pleure, de sang, de vomissement.
J'ai commencé dés 8ans à mettre ma vie en danger. Ma dernière tentative de suicide remonte à 5 ans. A partir de là, je me suis promise de ne plus jamais essayer de me tuer. Et j'ai tenue parole.
Quelques années plus tard, je me suis rendue compte que je tenais à la vie, à MA vie, et que j'avais fermement décidée de vivre. C'était une belle résolution que je ne regrette pas d'avoir prise.
Aujourd'hui, je veux vivre VRAIMENT. Il y a une nuance entre les deux . Une différence importante. Et je pense que quelques personnes seront en mesure de comprendre ce que je veux dire par là.
 
Dans mon cas Vivre VRAIMENT, c'est passer à autre chose, c'est quitter mon univers glauque et malsain qui m'a longtemps accompagné. Je le haïssais mais le chérissais. La souffrance me rassurait quelque part, puisque je la connaissais si bien. Le bonheur ne m'étais pas mérité. C'est ce que je croyais du moins. Je passais mon temps à me punir, par des coups de lame de rasoirs, d' avoir passé quelques minutes de bien être.
 
J'étais enfermé dans mon monde, dans ma bulle, dans ma maladie, dans mes angoisses, mes peurs, mes blocages, ma honte de moi même, de mon corps, de ce que j'étais , de ce que je croyais être, et de tout ce putain de bordel de mécanisme destructeur. J'adorai et crevai de « vivre » comme ça. Difficile à comprendre je sais....et pourtant...
 
et maintenant , me voilà, au tout début de ma renaissance. J'ai jeté tous mon petit matériel pour me faire souffrir, à la poubelle. J'ai jeté ce que ça représente. J'ai jeté ma douleur et ma merde pour toujours. Je ne retournerai pour rien au monde en arrière !
Et maintenant j'aime mon corps ! Chose incroyable ! Je ne me sens plus sale , intouchable, immonde. Bien au contraire et c'est un énorme poids qui s'en va.
J'accepte mes cicatrices et me contre fou de ce que les gens peuvent bien penser en les voyant. Et ça aussi c'est spectaculaire.
Je quitte ma terrible vie d'avant et me tourne vers quelque chose de beau et de bien mérité !
Ce n'est pas facile du tout de dire au revoir à tout ça, mais j'y arrive et c'est le plus beau cadeau que je puisse m'offrir !
 
Alors voilà, ce blog sera diffèrent du précédent.
 
Merci de me suivre. J'espère que vous apprécierai ce que j'écrirai.
 
S.






une présentation et quelques explications s'imposent

 

 
 
 
 
J'ai aussi une page facebook consacrée à mes peintures; https://www.facebook.com/boudepeinture?_rdr=p





Bonne visite encore une fois!
 
 
 
 
 
 
PS: n'hésitez pas à kiffer mes articles, à les remixer et à les commenter! c'est toujours bon à prendre et ça fait plaisir!

Tags : renaissance - bonheur - changement - espoir

NOUVELLE ADRESSE DE BLOG! 06/03/2017

Blog de quelaviesoitbelle
Blog de quelaviesoitbelle
quelaviesoitbelle.skyrock.com

bonsoir a tous! 
 
cela fait bien longtemps que je ne me suis pas connectée, et postée d'articles...
 
je m'y remets mais sur une autre adresse... si vous êtes intéressé là voici:
je serai ravis de vous y retrouver!!
 
 

n'oubliez pas que je ne suis pas folle!! 08/06/2016

 
 
 
 
Confiance je t'ai,
d'un claquement de doigts je te perds.
Je m'insulte et me bannis,
rien à faire,
je ne suis pas une bonne personne.
 
Plus de doute,
je suis la pire .
Mal aimée
à ne pas aimer.
 
Un détail,
tout par à l'envers.
Contrôle aide moi !
 
Débile,
nul à chier,
je vaux pas le coup.
 
Tout bascule en une seconde ;
Attendre que ça passe
passez ses nerfs sur un putain de clavier.
 
Honteuse,
je baisse les yeux
mais ne m'abaisse pas.
 
Je pars en courant.
 
Des mots, des phrases dis de travers,
en moins, en plus, mal placés.
Des gestes enfantins, attardés,
automatiques.
Des sons, des bruits, mimiques, bons à la camisoles, électrochoques.
 
Je ne sais pas qui je suis,
pourquoi je fais ça,
rien de grave,
mais bizarre,
étrangeté je ne t'aime pas !
 
Cadeaux à mes parents ;
regardez votre fille est une attardée !!
un enfant de trois piges !
Une handicapée mentale !
Regardez ! Écoutez ! C'est pour vous ce spectacle affligeant !!!
 
aimez moi !
N'oubliez pas que je ne suis pas folle !
Regardez moi !
Ne baissez pas les yeux !
Répondez moi même si mes phrases se perdent !!!
réagissez même si je.... ne me fuyez pas !!!!!!!!!!!!
 
pourquoi vous ?
Pourquoi pas dehors ?
C'est à rien y comprendre.

je ne perdrai pas. 01/04/2016

Je ne perdrai pas.


Avancer, toujours, tout le temps, chaque jour, chaque semaine.
S'allonger, fermer les yeux, rêver, imaginer, s'envoler, se recueillir.
Prier, demander, supplier, implorer.
Obstacles. Franchir la barrière. Passer de l'autre côté, ne pas freiner.
Pleurer, se renfermer, se calfeutrer, se recroqueviller, vibrer, tomber, dormir, recommencer.
Analyser, patienter, accomplir, réaliser, être heureuse, croiser les doigts.
Ne pas lâcher la corde, ne pas sauter du bateau, tenir sur une jambe, peut être deux parfois.
Créer, peindre, écrire, bouger, projeter, ne pas partir en courant.
 
 


Aimer ?
Détester ?
Accepter ?
Pardonner ?
Se remémorer ?
En parler ?
Réconciliation ?
Découragement ?
 
Qui suis je ?  

je ne tomberai jamais! 25/03/2016





je ne sais pas où je vais, je ne sais pas ce qui m'attend, je ne sais rien de l'avenir.
je suis confuse, troublée, impatiente.
je tape du pied, ferme les yeux, en attendant que quelque chose se passe.
 
je crois aux miracles, je crois au rêves, je crois à la magie, je crois à l'extraordinaire, 
je crois ce que j'éprouve.
 
 
je sais qu'un jour ou l'autre quelque chose se passera. 
je sais que tout est en perpétuel mouvement , 
je sais qu'en une minute tout peut changer.
 
j'ai confiance en l'existence,
j'ai confiance au temps,
à l'univers,
aux force supérieurs et invisibles.
 
je marche sur des œufs,
sur une vie fragile,
sur un fil délicat et discret,
je pose mes pas sur l'incertitude.
Je tiens en équilibre,
un équilibre fort.
 
je flotte sur un nuage,
un nuage qui résiste au pires intempérie.
 


il y a le vide d'en bas et le vide d'en haut,
et aucun ne me fait peur,
parce que je repose sur l'entre deux et qu'il est fort.
 
je ferme les yeux, comme une aveugle
et j'ai confiance.
 
je ne te tomberai jamais.
 
 
 

surtout, ne lâches rien! 25/03/2016

Je voudrai trouver des réponses. Je voudrai savoir, je voudrai prévoir, je voudrai avoir.
 
 
surtout, ne lâches rien!

 
 
Je ne veux plus ouvrir les yeux. Je ne veux plus la voir. Je ne veux plus les entendre. Je veux me laisser aller. Je veux me laisser prendre par la danse des sentiments, des émotions, quelles soient terribles ou non. Mais je garde le contrôle, sans ça , je suis perdue, sans ça, je suis foutue.
Qu'on prenne des décisions à ma place ! Qu'on fasse jouer ma vie ! Qu'on en fasse ce qu'on veut ! Qu'on la transforme, la décore ! Soyez les maîtres de mon espace, de mon temps, de mes contraintes, de mes libertés. Prenez soin d'elle, je vous la livre.
J'avancerai les pions sur l'échéquier sous vos ordres , vos désirs, pour ce soir, pour demain, pour seulement un temps, le temps que je pose mes traquas, ma fatigue, ma violence. Laissez moi m'envoler dans le sommeil ! Un temps seulement.

 


surtout, ne lâches rien!





Je baisse la tête, je la balance de droite à gauche. Tanguer vers les limites sans ne jamais franchir la ligne. Juste ce soir. Laissez moi et conduisez mes gestes, mes actes. Ce n'est pas pour autant que j'abandonne . Au grand jamais !
 
Je ferme la porte et m'enferme dans ma bulle. Mon univers. Mon refuge. Non, je ne me laisserai pas pourrir. Je ferme les oreilles, je ferme les yeux, je ferme ma bouche, je ferme mon corps, ce soir, juste pour ce soir.
 
Solitude immense je t'accueille et me recueille. Complaisance à toi, souffrance, je t'accepte pour ce soir. Personne ne doit me déranger. Verser quelques larmes, sentir mon corps se soulever, me bloquer pour mieux respirer. Ce soir, rien que ce soir.
 
surtout, ne lâches rien!





Je te prends et te jette ! Je lève la tête. Rien ne m'arrête. Contrôle. Je prends les manettes et dirige au grès de mes envie. Je supprime et donne naissance. J'aide et avance dans ce jeux terrible. Ni lumière, ni obscurité, juste un grand terrain ou je construits et détruits. Juste ce soir, je danse et meurs. Juste ce soir je sombre et me cramponne, saute , courre, crie, chiale, m'écrase, tue, embrasse, tabasse, ressasse, tracasse, casse, accomplit, pose et explose.